_cole_de_guerre_finnoiseFaut-il en avoir, de la bêtise et de la mauvaise foi, pour affirmer comme le gouvernement finlandais qu'il n'y a rien de choquant dans le nouveau drapeau de leur "École de guerre" ? Une croix gammée noire avec un liseré blanc, même sur fond d'azur, c'est pourtant fâcheux, c'est pourtant facho.
Liisa Kontiainen, l'héraldiste finlandaise qui a créé ce torchon (j'ai du mal à y voir un drapeau), se défend de toute filiation nazie, en rappelant que la croix gammée fut pendant très longtemps un motif neutre, voire un porte-bonheur en Inde, etc.
Vieilles rengaines, qui ne trompent que les naïfs.
C'est bien vrai qu'on retrouve cette croix peinte sur le front des pèlerins hindous ou dans leurs temples. Mais ceux-là ignorent dans leur immense majorité qu'elle fut brandie par un fou furieux qui mit le feu au monde. Ils ont une légitimité totale à en user. Cest vrai qu'on retrouve également ce symbole sur des vêtements sacerdotaux et des monuments du Moyen âge. Il n'est qu'à visiter le musée de Cluny du côté de la statuaire pour en trouver...
C'est vrai mais, depuis, il y a eu une guerre mondiale ou ladite croix gammée a gagné les galons du Diable.
Elle n'est plus neutre, elle ne le sera jamais plus.
Certains héraldistes jouent sur cette ambiguïté et ne cachent pas leur fascination pour ce "symbole solaire" très particulier.
Il suffit de faire le tour des publications héraldiques des vingt dernières années pour y trouver certaines apologies ou approximations douteuses, quelques rapprochements complaisants avec cette "marque de la Bête immonde", autrement plus puante que le laissent accroire les nazillons sous cape.
21041944Au même titre que Jeanne d'Arc, l'extrême-droite a tenté de faire une OPA sur l'héraldique, et il faut être reconnaissant à des Michel Pastoureau de l'avoir sortie de l'ornière où l'avaient reléguée les maurassiens et consorts.
Sur Ebay, où on trouve de tout, comme autrefois à la Samaritaine, les boutiques "nationalistes" ne se gênent pas pour diffuser leurs breloques blasonnées (voir ci-contre).  . On y trouve des pin's baptisés "Odal" reprenant ainsi masqué le nauséeux logo de la Milice de Vichy. On y fourgue par exemple des tee-shirts estampillés "blason d'Aix-la-Chapelle" pour refiler en fait des blasons du commando "Das Reich" de sinistre mémoire. La mémoire, ces nécrophiles espèrent qu'elle finira par s'effilocher. Mais comme ce n'est toujours pas le cas, ils continuent de raser les murs, et c'est tant mieux.